Agneaux et chevreaux - 25 juin 2022

Si la louve est fiable elle représente un gain de temps important pour l’éleveur ; il y a cependant quelques contraintes.

Quels sont les pièges de la louve ?

  • Pression infectieuse de la louve
  • Installations et réglages incorrects
  • Réglage de la concentration/étalonnage
  • Nettoyage de la sortie de poudre
  • Température de dilution (43/44°C)
  • Hygiène des tétines, des tubes, du bol mélangeur
  • Stress entre chevrettes (compétition)
    • Apprentissage de la tétine
    • Taille du lot

Les bons gestes à adopter quotidiennement :

  • Bien vérifier la concentration en aliment d’allaitement
  • Le nettoyage est impératif
  • Bien dégager la poudre colmatée

Quelques astuces concernant : chevrette

Longueur des tuyaux

Afin d’éviter toute stagnation du lait et le refroidissement trop rapide de celui-ci, il est recommandé de limiter la longueur des tuyaux. 1m à 2m maximum.

Dérivation

Il est préférable d’utiliser des « tés » ou dérivation pour limiter les longueurs de tuyau. Il y aura toujours moins de lait froid en attente si un tuyau alimente 3 ou 6 tétines plutôt qu’un tuyau par tétine.

Isolation tuyaux

Facile avec les gaines de mousse utilisées en plomberie, cela permet quelque soit la longueur des tuyaux de gagner de précieux degrés à l’arrivée à la tétine.

Caillebotis ou regard pour évacuer les jus

Un regard d’évacuation sous la louve permettra un bon entretien. L’idéal étant de prévoir un caillebotis plastique sous la totalité de l’emplacement.

Eclairage

L’éclairage permanent au dessus de la louve est un facteur favorisant la consommation.

 

 

Contacts

Contactez nos spécialistes

Send an email

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.