Agneaux et chevreaux - 1 septembre 2022

A l’EARL La Normandie (79), Marie et Pierre ont repris l’exploitation caprine depuis maintenant 2 ans. Les jeunes éleveurs travaillent avec rigueur pour parfaire les performances de leur troupeau. Pour élever les chevrettes et atteindre leurs objectifs , ils ont opté pour le Capri Ovi Ultra.

*500 chèvres Alpine, 1260L de lait par chèvre, 160 chevrettes élevées/an.

chevretteA l’EARL La Normandie, les mises-bas sont désaisonnées : elles ont lieu du 15 Septembre à fin Octobre avec 550 mise bas sur un mois et demi. Dès la naissance, les chevrettes sont séparées de la mère. Elles sont ensuite identifiées, les nombrils sont désinfectés avec une bombe à base d’iode et elles reçoivent du colostrum thermisé par sonde.

Le colostrum est apporté en deux repas : 250 ml à la naissance puis 250 ml le lendemain. Pour stimuler la prise colostrale ou lors de fortes chaleurs : “nous utilisons le vitallin* pour stimuler la prise colostrale et quand il fait très chaud on le met à volonté.”

Une fois que les chevrettes ont reçu la quantité de colostrum adéquate, elles passent à la louve.

« Pour ce faire, nous créons plusieurs lots homogènes de chevrettes ce qui représentent environ 40-50 animaux par case.” Les chevrettes sont nourries avec l’aliment d’allaitement Capri Ovi Ultra, à raison de 160g/L d’eau : “on n’a pas cherché à utiliser une autre formule car ça fonctionne très bien : les chevrettes ne sont pas grasses et ont un beau gabarit. Les performances sont au rendez-vous et l’accompagnement effectué par Denkavit est un avantage.”

“L’hygiène est primordiale” c’est pourquoi, tous les matins, l’éleveuse lave la louve et contrôle également la concentration en aliment d’allaitement.

chevrettesEn parallèle de l’alimentation lactée, “les chevrettes reçoivent à 1 semaine, à volonté, des flocons avec de l’argile pour le confort intestinal. Au bout de 3 semaines, on met aussi de la paille à volonté.” Les chevrettes ont aussi accès à l’eau rapidement : “ On ajoute des seaux d’eau car les abreuvoirs à pipettes ne favorisent pas la consommation au début.”

Toutes les chevrettes sont élevées dans un bâtiment dédié, qui a bénéficié d’un aménagement pour mieux contrôler la ventilation il y a quelques années. La ventilation dynamique assure une bonne ambiance dans le bâtiment. Par soucis d’hygiène et de praticité, au démarrage, les éleveurs utilisent un granulé de paille comme litière. De plus, “nous chauffons le bâtiment pendant la mise bas.”

Les mesures rigoureuses adoptées par les éleveurs assurent des performances très hautes de l’élevage des chevrettes.

Cette année, les 93 premières chevrettes sevrées avaient 47 jours d’âge pour 16,5 kg. Sur les 163 chevrettes gardées, l’âge moyen au sevrage était de 54 jours avec un GMQ de 234 g. Pour Marie “les objectifs sont atteints. Il faut continuer pour faire aussi bien l’année prochaine.”

 

EMMANUEL GERMAIN, CHEF PRODUIT RUMINANTS DENKAVIT

“Capri Ovi Ultra est conçu à la fois pour permettre des GMQ élevés et assurer un démarrage sécurisé :
– ses protéines laitières ainsi que sa matière grasse sont hautement digestibles,
– les huiles essentielles d’origan (Dosto) et les acides gras de tallol apportent un véritable plus en conditions difficiles. L’huile de colza incorporée dans Capri Ovi Ultra est issue de la production européenne.”

 

Pour plus d’informations, contactez-nous 

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.